Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Messages : 47
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://arts-culture-partage.forumactif.com

Architecture hindoue

le Sam 12 Aoû - 18:30
Like a Star @ heaven Topic réservé à l'architecture hindoue Like a Star @ heaven


L'Inde garde dans ses monuments le souvenir des peuples et des religions qui, tour à tour, l'ont dominée, tout en conservant les caractères généraux qui lui sont propres : la richesse des détails, la patience du travail et l'adresse de l'exécution. Jusqu'au IIIe siècle av. J.-C.. l'Inde n'a pas connu l'usage de la pierre, et ses fragiles édifices en bois ont tous disparu; mais les premières constructions en pierre ont essayé de copier les monuments en bois. C'est ainsi qu'on attribue à Açoka près de 84.000 monuments. 



II serait difficile de déterminer les bases de l'architecture indienne : les règles imposées par les lois religieuses aux architectes leur indiquaient plutôt la disposition et l'importance des édifices que leur forme. On les trouve dans les chap. XXVI et XXVII du Matsya, le plus important des Puranas. Quant à l'ornementation, elle devait être exclusivement hiératique, et frapper sans cesse l'imagination ardente de peuples dont la civilisation a été rendue stationnaire par la chappe de plomb que font peser sur elle les traditions religieuses.


Les monuments religieux de l'Inde se divisent en trois classes, les temples souterrains, les rochers taillés et sculptés, et les temples en matériaux rapportés. Ce sont trois périodes distinctes et successives de l'art; mais aucune construction actuelle ne paraît remonter plus haut que le VIIIe siècle de notre ère. Les temples souterrains se développent sous des montagnes de porphyre dans une grande étendue; les plus célèbres sont aux environs de Bombay (Mumbai) et au Sri Lanka. Ceux d'Ellora
passent pour les plus curieux. On voit encore de nombreuses grottes sacrées sur la côte de Coromandel, non loin de Madras, dans l'antique ville de Mahabalipour, dans l'île de Salsette, à Karli (entre Bombay et Pounah), dans l'île Eléphanta, etc. Le plus ordinairement ces grottes sont carrées, reposent sur de nombreux piliers, et s'ouvrent sur un péristyle à colonnades. Au fond, et entouré d'un espace libre, se trouve le sanctuaire, ménagé dans une espèce de niche. Les piliers sont pour la plupart quadrangulaires jusqu'à une grande hauteur, et se terminent en forme de colonnes cannelées, supportant comme chapiteau une espèce de coussin déprimé que surmonte un abaque cubique avec des consoles.  Les temples taillés à ciel ouvert dans les rochers n'offrent pas un travail moins étonnant. 
On en a également élevé dans les villes et dans les résidences des souverains. Les forteresses, comme dans les autres contrées de l'Asie, renfermaient le palais des rois et le temple des dieux, et elles occupaient un espace considérable. Le palais de Madourèh n'a pas inclus moins d'un mille de circonférence, et il contient dans son enceinte des bois, des étangs, des jardins, des galeries, des maisons, et un magnifique temple, dont le soubassement est en pierres de taille et la partie supérieure en briques vernissées; ce temple a 37 m de largeur à sa base et 50 m de hauteur. Les palais se composent ordinairement de petites cours entourées de bâtiments, quelquefois découvertes, mais le plus souvent plantées d'arbres : une colonnade en forme de cloître règne autour de chaque cour. Les bâtiments, de construction solide, ont des toits plats en terrasse, et l'on peut toujours superposer des étages avec régularité. Les escaliers, étroits et roides, sont pris dans l'épaisseur des murs. Les maisons particulières sont construites d'après les mêmes principes. Quelques-unes ont des murs en stuc blanc, d'autres sont peintes en rouge foncé; à l'intérieur, elles sont couvertes de peintures. 


Les plus grands de tous les travaux des Indiens, ce sont peut-être leurs réservoirs : les uns, creusés dans le sol et près des villes, servent aux bains et à l'irrigation; les autres sont formés par des vallées dont on a comblé les issues par des digues immenses. II y a encore en Inde une espèce de puits d'une profondeur considérable et d'une grande largeur, ronds eu carrés, entourés de galeries jusqu'au niveau de l'eau, et où on descend par de larges degrés. Il faut enfin compter, parmi les monuments de l'architecture indienne, des colonnes et des arcs de triomphe carrés, élevés en l'honneur des héros victorieux, et des ponts dont les piles, formées d'énormes blocs, sont jointes les unes aux autres par des pierres de taille un seul morceau. 
En savoir plus sur http://www.cosmovisions.com/archiIndeChrono.htm#dH5ktmLBoFTBtepX.99
source: http://www.cosmovisions.com/archiIndeChrono.htm


Dernière édition par Admin le Dim 13 Aoû - 1:05, édité 1 fois
avatar
Admin
Messages : 47
Date d'inscription : 11/08/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://arts-culture-partage.forumactif.com

Re: Architecture hindoue

le Sam 12 Aoû - 18:38




Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum